Koreeda Hirokazu's family - film for social change in Japan - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Thèse Année : 2022

Koreeda Hirokazu's family - film for social change in Japan

La grande famille de Koreeda Hirokazu - Le cinéma comme force de changement social au Japon

(1)
1

Résumé

Japanese filmmaker Koreeda Hirokazu has been working with fiction for over twenty years, offering a diverse view of burning topics of his times. Koreeda has demonstrated remarkable consistency throughout the 1990s, 2000s and 2010s as shown by his prolific and diverse creative outlets, until his Palme d’Or in 2018 with Shoplifters. Koreeda has been working as an independent filmmaker within the commercial production since the 1990s when he made his first feature-film, before the digital turn. The position of independent cinema between two poles – the Japanese film industry based on commercial movies made for a local market on the one hand, and the international dynamics led by the festivals on the other hand – accommodates a space where theoretical and aesthetic models can be renewed. The relations between social realities and Koreeda’s films rely on the exploration of the medium capacities, particularly through alternative points of view. Using a variety of visual and sound techniques throughout the years, his work has opened a space in-between the film and the viewer, which contributes to the reappropriation of social issues by the viewer and a reorganization of our relation to others and reality, like an ideal family, while the actual family is going through significant change. This PhD thesis demonstrates the power of these films, not as solutions to nowadays social anxieties but as tools. His contribution to the recreation of representations places Koreeda Hirokazu as a major figure in Japanese film history but also in global film history.
Le cinéaste japonais Koreeda Hirokazu travaille la fiction depuis plus de vingt ans, offrant un regard multiple sur des thèmes d'actualité. Actif sur tous les tableaux de la création audiovisuelle, Koreeda a traversé les années 1990, 2000 et 2010 avec une régularité exemplaire, jusqu’à la Palme d’or remportée par Une affaire de famille en 2018. Cinéaste commercial mais indépendant, indépendant mais commercial, Koreeda continue à faire des films comme à ses débuts dans les années 1990, avant le tournant du numérique. En tension entre une industrie cinématographique japonaise dominée par une production de divertissement visant un marché local, et les contraintes des circuits internationaux que sont notamment les festivals, cette position entre deux pôles ménage cependant une marge de manœuvre permettant un renouvellement des modèles théoriques et esthétiques. C’est en explorant les possibilités du médium filmique que ses films sont en mesure d’agir sur les réalités sociales de leur époque, en particulier grâce à la mise en place de points de vue alternatifs. Koreeda, au moyen d’un ensemble de dispositifs sémiotiques, visuels et sonores, favorise à travers son œuvre l’ouverture d’un espace intermédiaire entre le film et le public, espace propice à une réappropriation des questions sociales et à un réagencement de notre rapport au réel et à autrui, comme le ferait la famille idéale – entité fondamentale de nos sociétés qui connaît de profondes mutations. Cette thèse montre le pouvoir de ces films non pas en tant que réponses aux angoisses sociales contemporaines mais comme outils. Sa contribution à la redéfinition des représentations fait ainsi de Koreeda Hirokazu un cinéaste majeur de l’histoire du cinéma japonais mais également mondial.
Fichier non déposé

Dates et versions

tel-03711913 , version 1 (01-07-2022)

Identifiants

  • HAL Id : tel-03711913 , version 1

Citer

Raphaëlle Yokota. La grande famille de Koreeda Hirokazu - Le cinéma comme force de changement social au Japon. Sciences de l'Homme et Société. Inalco, ED 265, 2022. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-03711913⟩
16 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More