Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)

Rites et Rock à Pékin – Traditions sociales et modernité dans la musique rock en Chine

Résumé : Cette monographie du “Cercle du rock”, la communauté des musiciens rockers de Pékin, est une contribution à l’étude de l’individualisme en Chine au début des années 1990. C’est à ce moment-là que la musique rock arrive en Chine et que le grand chanteur Cui Jian connaît la gloire. Le combat interne à la société chinoise entre valeurs traditionnelles et valeurs individualistes modernes se lit à travers les oppositions de structures de groupes rock, les textes ses chansons, les relations d’amitié des musiciens et la comparaison des spectacles de musique rock. Les parties ou soirées dansantes rassemblent la communauté des rockers et les concerts réunissent une société déchirée après les événements de Tiananmen en 1989 grâce aux émotions exprimées par des cris, chants, slogans et banderoles, danse etc. L’analyse anthropologique est fondée sur la dichotomie entre « rites et musique », les « rites » représentant les règles sociales conventionnelles, la « musique » représentant l’expression des émotions humaines. Cette dichotomie chinoise classique fondée sur le modèle duel du yin et du yang s’exprime pleinement dans la musique rock moderne.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Liste complète des métadonnées

https://hal-inalco.archives-ouvertes.fr/hal-02435827
Contributeur : Catherine Capdeville <>
Soumis le : samedi 11 janvier 2020 - 15:49:25
Dernière modification le : mardi 23 juin 2020 - 08:48:18

Identifiants

  • HAL Id : hal-02435827, version 1

Citation

Catherine Capdeville. Rites et Rock à Pékin – Traditions sociales et modernité dans la musique rock en Chine. Les Indes Savantes. 2001. ⟨hal-02435827⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

30