Corps sexué et corps asexué dans la littérature russe du XIX e siècle

Résumé : Dans la littérature russe du XIXe siècle, une littérature qui n’a que très difficile­ ment consommé les noces de l’Éros et du Logos, le corps est un objet paradoxal dont la présence, mais aussi l’absence, en dit long sur les interdits de la culture savante, l’intégration de ces interdits par les écrivains et les stratégies littéraires d’évitement, de refoulement ou de contournement de cet objet scandaleux que peut­ être un corps sexualisé et animé par le désir. Nous tenterons d’évaluer les formes qu’a p. prendre le discours littéraire sur la sexualité dans un siècle, le XIXe, qui est fréquemment pensé comme étant celui de la répression des pulsions, et nous verrons comment les processus de « privation » et de « désaliénation » (émancipation) four­ nissent dans la littérature russe, de Karamzine à Tolstoï, les deux pôles antagonistes de la culture de la sexualité. Dans un contexte soit de rupture entre le discours et son incarnation littéraire, soit de déni de la sexualité, Nicolas Leskov est sans doute l’écrivain russe qui, avec Tolstoï, illustre le mieux dans la littérature russe du XIXe siècle l’extraordinaire tension érotique de l’écriture quand elle est soumise à un double effet de censure et de refoulement.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [20 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-inalco.archives-ouvertes.fr/hal-02166451
Contributeur : Catherine Géry <>
Soumis le : mercredi 26 juin 2019 - 19:01:28
Dernière modification le : vendredi 5 juillet 2019 - 01:25:05

Fichier

RR52_Géry.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-02166451, version 1

Collections

Citation

Catherine Géry. Corps sexué et corps asexué dans la littérature russe du XIX e siècle. La Revue russe, Institut d'études slaves, 2019. ⟨hal-02166451⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

14

Téléchargements de fichiers

9