Ibn al-Ǧawzī, his wives, his sons, his daughters, his sons-in-law: theory and practice of family life according to a Baghdadi scholar of the 6th/12th century - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Annales Islamologiques Année : 2013

Ibn al-Ǧawzī, his wives, his sons, his daughters, his sons-in-law: theory and practice of family life according to a Baghdadi scholar of the 6th/12th century

Ibn al‑Ǧawzī, ses femmes, ses fils, ses filles et ses gendres : théorie et pratique de la vie familiale chez un Bagdadien du VIe/XIIe siècle

(1)
1

Résumé

This article analyses the family life of the Baghdadi Hanbali scholar Ibn al-Jawzī (d. 597/1201). Based on autobiographical material included in some of his works (Ṣayd al-khāṭir, Laftat al-kabad, Kitāb al-muntaẓam) and on other biographical sources, the study first considers the family of Ibn al-Jawzī. Having lost his father at a young age, the Hanbali master founded a family of many children, which destiny can be traced on several generations. Matrimonial strategies helped him to enforce his links with the ʿAbbasid milieu and to strengthen his leading position in the Hanbali Baghdadi circles. The second part of the study focuses on the theory of family life as contained in Ibn al-Jawzī’s Ṣayd al-khāṭir. It aims to confront the practical advices, ethical principles and varied recommendations given by the well-known Hanbali preacher with the known facets of his private life. Among the questions addressed by Ibn al-Jawzī, himself the father of twelve children or more, appear the choice of the right wife, advices for an harmonious cohabitation, sexual satisfaction of both spouses, husband and father duties and children’s education.
Cet article s’intéresse à la vie conjugale et familiale du lettré hanbalite bagdadien Ibn al-Ǧawzī (m. 597/1201). Fondé sur des passages autobiographiques de ses œuvres (Ṣayd al-ḫāṭir, Laftat al-kabad, Kitāb al-muntaẓam) ainsi que sur des sources biographiques variées, il retrace tout d’abord l’univers familial au sein duquel évoluait Ibn al-Ǧawzī, orphelin de père tôt dévolu aux études, et lui-même père de famille nombreuse dont la descendance peut être suivie sur plusieurs générations. Des mariages stratégiquement choisis permirent à cet influent wāʿiẓ de renforcer ses liens avec les milieux du pouvoir abbasside ainsi que sa position éminente dans le milieu hanbalite bagdadien. Dans un second temps, l’analyse se porte sur la théorie de la vie familiale formulée par Ibn al-Ǧawzī dans le Ṣayd al-ḫāṭir et cherche à confronter conseils pratiques, principes éthiques et recommandations livrées par ce ʿālim avec les éléments connus par ailleurs de sa vie personnelle. Choix de l’épouse, recettes pour une vie conjugale harmonieuse, satisfaction sexuelle des époux, devoirs du père de famille et éducation des enfants sont notamment au cœur des réflexions du célèbre hanbalite de Bagdad, lui-même père d’au moins douze enfants.
Fichier principal
Vignette du fichier
AnIsl47_Van Renterghem.pdf (1 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Dates et versions

hal-01740396 , version 1 (10-02-2022)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01740396 , version 1

Citer

Vanessa van Renterghem. Ibn al‑Ǧawzī, ses femmes, ses fils, ses filles et ses gendres : théorie et pratique de la vie familiale chez un Bagdadien du VIe/XIIe siècle. Annales Islamologiques, 2013, Histoires de famille, 47, pp.255-282. ⟨hal-01740396⟩
44 Consultations
20 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More