Le marqueur a du non réalisé en laari-kikoongo - Inalco - Institut National des Langues et Civilisations Orientales Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Studies in African Linguistics Année : 2017

Le marqueur a du non réalisé en laari-kikoongo

Résumé

Cet article vise à présenter la manière dont le futur, le subjonctif et l’impératif sont conjugués, en laari-kikoongo, avec le marqueur á qui a la valeur métalinguistique de ‘non réalisé’. La démarche théorique et méthodologique est celle de la théorie de l’énonciation. Les opérations mises en jeu sont déterminées en partant des marqueurs et non des morphèmes. Au futur, le marqueur á est utilisé sans autre marqueur après le sujet, ce qui le rend, par définition, incertain. Au subjonctif, il est employé avec le marqueur a, placé après celui du sujet qui détermine la subjectivité du locuteur relative au choix qu’il opère un choix dans la formulation de l’éventualité ou du souhait. Le procès du verbe à l’impératif n’est pas également réalisé. A la différence du futur et du subjonctif, l’impératif est employé sans marqueur du sujet. Il apparaît donc que le futur, le subjonctif et de l’impératif ont en commun le fait qu’ils traduisent un procès fictif.
Fichier principal
Vignette du fichier
LE MARQUEUR Á DU NON REALISE EN LAARI.pdf (381.2 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-01442329 , version 1 (20-01-2017)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01442329 , version 1

Citer

Elise Solange Bagamboula. Le marqueur a du non réalisé en laari-kikoongo : Futur, subjonctif et impératif. Studies in African Linguistics, 2017. ⟨hal-01442329⟩
426 Consultations
111 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More