Kaliningrad : « l’exclave » russe rêve d’intégration européenne - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2014

Kaliningrad : « l’exclave » russe rêve d’intégration européenne

(1) , (2, 3)
1
2
3

Résumé

Depuis que l'URSS a éclaté, en décembre 1991, l'oblast (région) de Kaliningrad se trouve en position singulière, territoire russe détaché du reste de la Fédération, enclavé (on parle à son propos d'exclave) entre la Pologne et la Lituanie. La crise des années 1990 a durement éprouvé cette région qui a acquis alors une image négative de « point chaud » européen. Entre temps, ses deux voisins sont entrés dans l'Union européenne (UE) et la région a lutté plutôt efficacement contre les problèmes provoqués par son enclavement, retrouvant un certain dynamisme. Toutefois, en 2010, on vit s'y développer une vive contestation des dirigeants régionaux et, au-delà de leur personne, de la stratégie adoptée par le pouvoir fédéral pour cette région spécifique. Alors que les relations entre la Russie et l'Union européenne sont compliquées par les négociations difficiles sur les questions énergétiques, perturbées par la proposition de Partenariat oriental vers l'Ukraine et d'autres Etats de l'ex-URSS, quelle peut être la place de Kaliningrad ? Une partie des élites locales voudraient en faire la région modèle d'un nouveau type de rapports entre Moscou et Bruxelles. Mais est-ce compatible avec l'évolution d'une fédération aux fonctionnements centralisés ?
Fichier principal
Vignette du fichier
Kaliningrad Annuaire.pdf (526.09 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-01436140 , version 1 (16-01-2017)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01436140 , version 1

Citer

Vladimir Kolossov, Jean Radvanyi. Kaliningrad : « l’exclave » russe rêve d’intégration européenne. Regards de l’Observatoire franco-russe, 2014. ⟨hal-01436140⟩
158 Consultations
307 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More