From the System of Charges to Individual Prestige Statuses: Thoughts on the Boundaries Between Power Spaces in Aguacatenango - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Ateliers d'anthropologie Année : 2012

From the System of Charges to Individual Prestige Statuses: Thoughts on the Boundaries Between Power Spaces in Aguacatenango

Du système de charges aux statuts de prestige individuel : réflexions sur les frontières entre espaces de pouvoir à Aguacatenango

(1, 2)
1
2

Résumé

The inhabitants of the Tzeltal village of Aguacatenango currently find themselves confronted with various upheavals, the most serious of which are the upcoming administrative and political reorganisation and, over the past twenty years, the diversification of religious tenets. These transformations force them to adapt or reformulate what for them constitutes “tradition” and, by extension, their identity. One of their main concerns in relation to these changes is the endangerment of their conception of good public affairs administration. Therefore, power distribution questions lie at the heart of discourse on the community’s current “modernisation” processes. This article examines their particular approach to the notion of power through an analysis of their administration’s current organisation, the system of charges. The “thick boundaries” conceptual tool makes it possible to reveal, in the margins of the system, other power spaces that are less visible but no less real to the population. This study will give us a more general view of the different spheres of power and their boundaries, subsequently enabling a simpler understanding of the real issues raised by the current changes, as well as the possible adaptation strategies that grow out of them.
Les habitants du village tseltal d’Aguacatenango se trouvent confrontés aujourd’hui à différents bouleversements, dont les plus importants sont la prochaine réorganisation administrative et politique et, depuis une vingtaine d’années, la diversification des référents religieux. Ces transformations les obligent à adapter ou à reformuler ce qui pour eux constitue « la tradition » et, par là même, leur identité. L’une de leur principale préoccupation concernant ces changements est la mise en danger de leur conception de la bonne administration des affaires publiques. Les questions de distribution des pouvoirs sont ainsi au cœur des discours sur les processus actuels de « modernisation » de la communauté. Cet article se propose de revenir sur leur approche particulière de la notion de pouvoir par l’analyse de la forme d’organisation actuelle de leur administration, le système de charges. L’outil conceptuel de « frontières épaisses » permet de faire apparaître, à la marge du système, d’autres espaces de pouvoir, moins visibles mais tout aussi effectifs pour la population. Cette réflexion nous donnera une vision plus générale des différentes sphères de pouvoir et de leurs frontières, permettant pour la suite une lecture plus simple des véritables enjeux des changements actuels et des possibles stratégies d’adaptation qui en découleront.
Fichier principal
Vignette du fichier
CHOSSON-Du système de charges aux statuts de prestige individuels.pdf (410.7 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Dates et versions

hal-01434147 , version 1 (14-01-2017)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01434147 , version 1

Citer

Marie Chosson. Du système de charges aux statuts de prestige individuel : réflexions sur les frontières entre espaces de pouvoir à Aguacatenango. Ateliers d'anthropologie, 2012, Frontières épaisses, 37. ⟨hal-01434147⟩
84 Consultations
192 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More