. Ishiwata, &. Toshio, and M. Takada,

Ô. Tôkyô, .. Konoshima, and M. , Kokugo joshi no kenkyû : joshishi no sobyô

Ô. Tôkyô, P. Goffic, P. Goffic, ;. Indéfinis, and P. Le-goffic, « Marqueurs d'interrogation / indéfinition / subordination : Essai de vue d'ensemble, interrogatifs, relatifs (termes en Qu-) : parcours avec ou sans issue, pp.315-340, 1993.

L. E. Goffic, &. Pierre, X. Wang, and . Li, « Les pronoms interrogatifs-indéfinis du chinois : L'exemple de shéi "qui/quelqu'un/quiconque, ». In Verbum, pp.451-471, 2002.

T. &. Masuoka, Y. Takubo, . Kiso, and . Bunpô,

K. Tôkyô, , 1992.

K. Mihara, Nihongo no tôgo kôzô

S. Tôkyô, NAKAMURA-DELLOYE, Yayoi. « Subordonnants japonais : réflexion sur les caractères substantifs des mots, Actes du colloque international, 1994.

. Morphologie, G. Colette, . Hana, and . François, Les Cahiers du LRL 5, pp.39-52, 2013.

K. Onoe, « Futei-go no gosei to yôhô, Fukuyô-go no kenkyû, pp.404-431, 1983.