Literariness of plastic arts and writing plasticity (about N.S. Leskov’s Lady Macbeth of the Mzensk District and its adaptations). - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2012

Literariness of plastic arts and writing plasticity (about N.S. Leskov’s Lady Macbeth of the Mzensk District and its adaptations).

Littérarité des arts plastiques et plasticité de l’écriture (à propos de Lady Macbeth du district de Mcensk de N. S. Leskov et de ses transpositions)

(1)
1
Catherine Géry
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 977016

Résumé

During the XXth century, the skaz (oral tale / folk tale) of N.S. Leskov Lady Macbeth of the Mzensk District was the subject of a lot of adaptations in visual and musical (operas) arts. The poetical, pictorial, musical and film adaptations of Leskov’s prose was made easier at the beginning owing to a particular quality of his poetics: how close it is to plastic arts. Indeed, Leskov integrated the plastic arts in his works as a meta model. Besides, his works show a return to an aesthetics dated back prior to the Renaissance and the “classical” performances. We will see that the links between Leskov and the visual arts come in many ways and on the round-trip mode: influences of the icon principles and of the lubok upon his writing (said to be “plastic” by Maxim Gorky) and adapting Lady Macbeth of the Mzensk District in the plastic arts through illustrations. As a matter of fact Boris Kustodiev’s litographs are presented as a pictorial equivalent of Leskov’s skaz. Leskov’s “narrativity full of imagery” is responded by a “narrative pictoriality”.
Le skaz (conte oral ou dit) Lady Macbeth du district de Mcensk (1865) de Nikolaj Leskov a fait l’objet au XXe siècle d’un nombre important de transpositions dans les arts visuels ou musicaux (opéra). La mise en images poétiques, picturales, musicales et cinématographiques de la prose de Leskov est au départ facilitée par une qualité propre à sa poétique : sa proximité avec les arts plastiques, que l’écrivain a assimilés dans son œuvre sous la forme d’un méta-modèle. Ses œuvres signent d’autre part un retour à une esthétique d’avant la Renaissance et les formes « classiques » de la représentation. On verra que les liens entre Leskov et les arts visuels se déclinent de multiples façons et sur le mode de l’aller-retour : influences des principes de l’icône et du lubok sur son écriture (qualifiée de « plastique » par Maksim Gorkij), passage de Lady Macbeth du district de Mcensk dans les arts plastiques par le biais de l’illustration ; ainsi, les lithographies de Boris Kustodiev se présentent à nous comme un équivalent pictural au skaz de Leskov. A la « narrativité imagée » de Leskov, Kustodiev répond par une « picturalité narrative ».
Fichier principal
Vignette du fichier
Géry extra-littéraire.pdf (207.62 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

hal-01386532 , version 1 (24-10-2016)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01386532 , version 1

Citer

Catherine Géry. Littérarité des arts plastiques et plasticité de l’écriture (à propos de Lady Macbeth du district de Mcensk de N. S. Leskov et de ses transpositions). Ivan Mdlenov, Marie Vrinat-Nikolov, Andrey Tashev. L'Extralittéraire, Paradigma, pp.263-272, 2012. ⟨hal-01386532⟩
58 Consultations
165 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More