Chinese motion events: Controversies and beyond - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Faits de langues Année : 2013

Chinese motion events: Controversies and beyond

Le déplacement en chinois au cœur des débats typologiques

(1)
1

Résumé

Linguistic encoding of Chinese motion events is a hotly debated issue, with a continuous flow of publications and new data brought to light every year. We give here an overview of the evidence provided in favor or against the various opinions put forward on the status of Chinese in Talmy’s typology for lexicalization patterns (1985). We show that discussions on “prevalent patterns” and on the “equipollently-framed languages” (Slobin 2004) are often biased by an implicit selection of descriptive sentences taken from narratives, which reflect a rather formal style. We shed light on this issue with data taken from non-standard varieties of Chinese, and from selected corpora reflecting Standard Chinese. We also point out that a proper characterization of the linguistic encoding of motion events must pay attention to its connection with the encoding of change of state and endpoint in the language, as well as its correlation with other linguistic phenomena such as resultative constructions, aspect and causativity. This had already been noticed and discussed in Talmy (2000) for other languages.
L’expression linguistique du déplacement en chinois est depuis une dizaine d’années l’objet d’un débat intense, alimenté par de nombreuses publications qui prennent en compte un corpus de données toujours plus riche. Nous faisons d’abord ici le point sur les arguments avancés pour caractériser le statut controversé du chinois dans la typologie proposée par Talmy concernant les modes de lexicalisation (1985). Nous montrons que la proposition de Slobin (2004) d’une catégorie intermédiaire entre langues à cadre verbal et satellitique reflète un choix implicite aboutissant à privilégier des données reflétant un niveau de langue soutenu et des énoncés descriptifs dans des narrations. Nous éclairons ces débats par des faits de langue provenant de variétés non standard du chinois et d’observation ciblées de corpus de chinois standard. Nous rappelons enfin la nécessité de remettre en perspective, quand nous analysons le chinois, l’encodage du déplacement avec celui du changement d’état et de l’aboutissement en général, et soulignons sa corrélation avec les constructions résultatives, l’aspect et la causativité, déjà remarquée déjà par Talmy (2000) à propos d’autres langues.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01381991 , version 1 (15-10-2016)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01381991 , version 1

Citer

Christine Lamarre. Le déplacement en chinois au cœur des débats typologiques. Faits de langues, 2013, Sémantique des relations spatiales, 42, pp.175-197. ⟨hal-01381991⟩
155 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More