Le déplacement en chinois au cœur des débats typologiques

Résumé : L’expression linguistique du déplacement en chinois est depuis une dizaine d’années l’objet d’un débat intense, alimenté par de nombreuses publications qui prennent en compte un corpus de données toujours plus riche. Nous faisons d’abord ici le point sur les arguments avancés pour caractériser le statut controversé du chinois dans la typologie proposée par Talmy concernant les modes de lexicalisation (1985). Nous montrons que la proposition de Slobin (2004) d’une catégorie intermédiaire entre langues à cadre verbal et satellitique reflète un choix implicite aboutissant à privilégier des données reflétant un niveau de langue soutenu et des énoncés descriptifs dans des narrations. Nous éclairons ces débats par des faits de langue provenant de variétés non standard du chinois et d’observation ciblées de corpus de chinois standard. Nous rappelons enfin la nécessité de remettre en perspective, quand nous analysons le chinois, l’encodage du déplacement avec celui du changement d’état et de l’aboutissement en général, et soulignons sa corrélation avec les constructions résultatives, l’aspect et la causativité, déjà remarquée déjà par Talmy (2000) à propos d’autres langues.
Type de document :
Article dans une revue
Faits de langues, Peter Lang, 2013, Sémantique des relations spatiales, 42, pp.175-197
Liste complète des métadonnées

https://hal-inalco.archives-ouvertes.fr/hal-01381991
Contributeur : Christine Lamarre <>
Soumis le : samedi 15 octobre 2016 - 00:00:50
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:18

Identifiants

  • HAL Id : hal-01381991, version 1

Collections

EHESS | PSL | USPC

Citation

Christine Lamarre. Le déplacement en chinois au cœur des débats typologiques. Faits de langues, Peter Lang, 2013, Sémantique des relations spatiales, 42, pp.175-197. 〈hal-01381991〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

138