Structures informationnelles et linguistiques du français et du chinois dans le discours de description spatiale - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année :

Structures informationnelles et linguistiques du français et du chinois dans le discours de description spatiale

(1)
1

Résumé

L'objectif de cette étude expérimentale est d'analyser les interactions qui existent entre les structures informationnelles et linguistiques dans la construction d'un type de discours que l'on appellera « description spatiale statique » (Carroll & von Stutterheim 1993 ; Watorek 1998 ; Trévisiol et al. 2010). Nous comparons ces interactions dans deux langues, le français et le chinois. Nous essayons ainsi de répondre à la question suivante : la grammaire d'une langue at -elle une influence sur les choix des informations à transmettre et leur organisation dans le discours pendant le processus de production langagière ? (Levelt 1989 ; Slobin 1996) La procédure utilisée est celle d'une analyse de corpus oraux basée sur la description d'une image (représentant un centre-ville constitué d'une place, de rues et de bâtiments). Les informateurs se divisent en deux groupes : 18 locuteurs natifs du français et 18 locuteurs natifs du chinois. Le modèle d'analyse du discours utilisé est celui de la Quaestio (von Stutterheim & Klein 1989). Les réponses ont été étudiées au niveau de la structure du discours (structures principales et secondaires), des domaines référentiels encodés dans le topique (espace et/ou entités) et du mouvement référentiel en topique (déroulement de l'information du domaine des entités entre les énoncés). Les résultats révèlent les phénomènes suivants : (1) les francophones utilisent une des deux structures principales possibles plus fréquemment que les sinophones ; (2) les francophones produisent plus de topiques implicites et moins de topiques encodant simultanément les domaines de l'espace et des entités que les sinophones ; (3) le type de maintien anaphorique des entités en topique privilégié par les francophones est différent de celui des sinophones. Ces résultats montrent que les moyens linguistiques les plus opératoires dans une langue (propositions relatives, compléments circonstanciels de lieu, adverbes, particules locatives…) ont une influence sur le choix et l'organisation des informations transmise dans le discours.
Fichier principal
Vignette du fichier
Structures informationnelles et linguistiques du français et du chinois dans le discours de description spatiale_Arnaud Arslangul_Abstract Hand out.pdf (551.72 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-01354951 , version 1 (21-08-2016)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01354951 , version 1

Citer

Arnaud Arslangul. Structures informationnelles et linguistiques du français et du chinois dans le discours de description spatiale. 29èmes Journées de linguistique d'Asie Orientale, Jul 2016, Paris, France. ⟨hal-01354951⟩
230 Consultations
178 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More