Narrating Voices: the Compilation of the Shinkokin waka shû as described in the Accounts of Two Witnesses - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Extrême-Orient Extrême-Occident Année : 2003

Narrating Voices: the Compilation of the Shinkokin waka shû as described in the Accounts of Two Witnesses

Voix croisées : la compilation du Shinkokin waka shû à travers les témoignages de deux protagonistes

(1)
1
Michel Vieillard-Baron

Résumé

Ever since Emperor Daigo ordered the compilation of the Kokin waka shû in 905, an imperial collection of Japanese poetry was considered an important symbol of a monarch's reign. Twenty-one imperial anthologies were compiled, the last completed in 1439. In this paper, I describe the compilation of the Shinkokin waka shû, the eighth imperial collection, which was commissioned in 1201 and completed in 1216. In order to reconstruct the process, I have used two major complementary sources : the lenaga nikki, the memoir of Minamoto Ienaga, secretary of the office that provided research and editing support for the anthology, and the Meigetsuki, the diary of the famous poet Fujiwara Teika, one of the principal compilers. By examining these two texts in tandem, we can more fully grasp the long and arduous process that produced one of the most perfect masterpieces of Japanese literature.
Depuis qu'en 905 l'empereur Daigo commanda la compilation du Kokin waka shû, la production d'une anthologie de poèmes japonais constituait l'un des symboles les plus éclatants du règne d'un monarque. Vingt et une anthologies impériales furent produites jusqu'en 1439. Dans le présent article, nous décrivons la compilation de la huitième intitulée Shinkokin waka shû. Cette dernière fut ordonnée en 1201 et achevée en 1216. Pour connaître la manière dont fut compilée l'anthologie, nous disposons de deux documents importants et complémentaires : le Ienaga nikki, mémoires de Minamoto no lenaga, secrétaire du Bureau de la poésie, chargé des affaires liées à la compilation, et surtout le Meigetsuki, notes journalières de Fujiwara no Teika, célèbre poète qui fut également l'un des principaux compilateurs. En croisant ces deux témoignages, on prend pleinement conscience du processus long et harassant qui aboutit à l'un des chefs-d' oeuvres les plus parfaits de la littérature japonaise.
Fichier principal
Vignette du fichier
oroc_0754-5010_2003_num_25_25_1165.pdf (1.92 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Publication financée par une institution
Loading...

Dates et versions

hal-01314373 , version 1 (11-05-2016)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification - CC BY 4.0

Identifiants

Citer

Michel Vieillard-Baron. Voix croisées : la compilation du Shinkokin waka shû à travers les témoignages de deux protagonistes. Extrême-Orient Extrême-Occident, 2003, L'anthologie poétique en Chine et au Japon, 25 (25), pp.55-80. ⟨10.3406/oroc.2003.1165⟩. ⟨hal-01314373⟩

Collections

INALCO CEJ-JAPON
71 Consultations
153 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More