L’extension du domaine de la mort et territorialité du sacré

Abstract : Le temps mortuaire est un signe spatial qui sacralise le corps-mystique fournit un fil conducteur solide dont les savoirs transmis fécondent les croyances, les représentations et une certaine vision de la transcendance. En milieu urbain la relecture des rapports à la mort féconde de nouveaux rapports à la vie aussi bien dans le périmètre du pouvoir politique que des structures familiales ou sociales où l’édit de la mort est devenu le moment d’une refondation de la vie elle-même
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Robert Ziavoula, Abel Kouvouama, Patrice Yengo. Les territoires du sacré. Images, discours, pratiques, Karthala, pp.173-207, 2016, 978-2-8111
Liste complète des métadonnées

https://hal-inalco.archives-ouvertes.fr/hal-01304538
Contributeur : Robert Ziavoula <>
Soumis le : mardi 19 avril 2016 - 21:08:32
Dernière modification le : lundi 23 janvier 2017 - 19:11:26

Identifiants

  • HAL Id : hal-01304538, version 1

Collections

Citation

Robert Ziavoula. L’extension du domaine de la mort et territorialité du sacré. Robert Ziavoula, Abel Kouvouama, Patrice Yengo. Les territoires du sacré. Images, discours, pratiques, Karthala, pp.173-207, 2016, 978-2-8111. 〈hal-01304538〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

66