Traduire : une altérité en action (traduire l'altérité et non l'identité)

Résumé : La traduction, lorsqu'elle est une pratique réflexive, déconstruit l'identité dans ce qu'elle a de figé et de figeant, de fixé et de fixant, elle ne trouve pas sa place dans les nombreuses dichotomies qui ont la vie dure : « fidélité » à l'esprit/ »fidélité » à la lettre, identité/altérité, forme/sens, etc. C'est dans l'intersubjectivité que se meut la traduction, dans le rapport qui se joue, le dialogue qui s'instaure entre le « je » et le « tu », entre le Même et l'Autre. Une altérité en action car il s'agit, pour la traduction, non pas de dire la même chose, mais d'agir en réponse à l'original tout en étant différente, en disant différemment, et en assumant sereinement cette altérité. Surtout lorsqu'elle est traduction d'un texte littéraire tissé de polyphonie et d'altérité lui-même, aussi bien dans la poésie que dans la prose. L'enjeu de ce travail de – et sur – l'altérité dépasse la traduction pour concerner l'ensemble des sciences humaines, comme l'a suggéré récemment François Ost avec Traduire. Défense et illustration du multilinguisme.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [4 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01301875
Contributeur : Marie Vrinat-Nikolov <>
Soumis le : mercredi 20 avril 2016 - 13:28:22
Dernière modification le : vendredi 21 février 2020 - 11:38:10
Archivage à long terme le : jeudi 21 juillet 2016 - 10:32:01

Fichier

Branly.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01301875, version 1

Collections

Citation

Marie Vrinat-Nikolov. Traduire : une altérité en action (traduire l'altérité et non l'identité). Séminaire INALCO/Quai Branly 2016 : l'altérité, Mar 2016, Paris, France. ⟨hal-01301875⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

276

Téléchargements de fichiers

16734