Liu Xie's Disenchantment. Attitudes and Duties of the Literary Critic as stated in the chapter « Connoisseur » of the Wenxin diaolong - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Extrême-Orient Extrême-Occident Année : 2004

Liu Xie's Disenchantment. Attitudes and Duties of the Literary Critic as stated in the chapter « Connoisseur » of the Wenxin diaolong

Le désenchantement de Liu Xie – Postures et devoirs du critique littéraire selon le chapitre « Du connaisseur » du Wenxin diaolong

(1, 2, 3)
1
2
3

Résumé

As a plea for the acknowledgement of belles-lettres and for the authority of the literay critic, the text whose reading we propose here, defines a range of criteria to evaluate works in terms of their formal, as well as their organic and normative aspects. The above mentioned evaluation is, however, merely preliminary to the perception of the internal disposition of the works, this being the ultimate objective in their appreciation, as if by empathy. Hence, given the bitterness created by the scarcity of just and true « connoisseurs », the difficulty of discernment in literary matters, and the inescapable partiality of the critic, Liu Xie sets out to transform the bitterness into enthusiasm, the difficulty into accessibibility, and to redefine the position of the « connoisseur » as that of a reader sympathising with the author, capable of recognising exceptional works, thus contributing towards their beauty and standing surely for their good fortune.
Plaidoyer pour la reconnaissance des œuvres belles et pour l’autorité du critique littéraire, le texte dont on propose ici une lecture définit un ensemble de critères d’évaluation des œuvres considérées tant dans leurs dimensions les plus formelles que d’un point de vue organique et normatif. L’évaluation n’est cependant que préliminaire à la perception de la disposition interne des œuvres, cette dernière étant l’objectif ultime de leur appréciation, comme par empathie. Partant de l’amertume suscitée par la rareté des « connaisseurs » justes et véritables, par la difficulté du discernement en matière littéraire et par l’inéluctable partialité du critique, Liu Xie (ca 465-521) renverse l’amertume en enthousiasme, la difficulté en accessibilité, et redéfinit la posture du « connaisseur » comme celle d’un lecteur en sympathie avec l’auteur, capable de reconnaître et de savourer les œuvres exceptionnelles, contribuant à leur beauté même et garant de leur fortune.
Fichier principal
Vignette du fichier
EOEO_2004_num_26_Désenchantement.pdf (1.53 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Publication financée par une institution
Loading...

Dates et versions

hal-01294482 , version 1 (29-03-2016)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification - CC BY 4.0

Identifiants

Citer

Valérie Lavoix. Le désenchantement de Liu Xie – Postures et devoirs du critique littéraire selon le chapitre « Du connaisseur » du Wenxin diaolong. Extrême-Orient Extrême-Occident, 2004, ⟨10.3406/oroc.2004.1210⟩. ⟨hal-01294482⟩
89 Consultations
190 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More