Between mother tongue and ‘ceremonial tongue’: Boubacar Boris Diop and the self-translation of Doomi Golo - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue International Journal of Francophone Studies Année : 2015

Between mother tongue and ‘ceremonial tongue’: Boubacar Boris Diop and the self-translation of Doomi Golo

(1)
1

Résumé

This article is a case study focusing on the not-so-common experience of writing and publishing in French as well as in an African language. Senegalese writer Boubacar Boris Diop decided to switch from French to his mother tongue, Wolof, after a stay in Rwanda as part of the ‘Rwanda, écrire par devoir de mémoire’ project. This study focuses specifically on the novel Doomi Golo and on Diop’s self-translation of the text into French. What is at stake in the translation from Wolof to French? How has Boubacar Boris Diop managed to translate or transpose his text for different audiences? To what extent have traditional literary patterns influenced the writing of the text? These are a few of the questions raised and discussed in this contribution.
Résumé Cette contribution se présente sous forme d’une étude de cas et s’intéresse à une expérience encore relativement marginale dans le champ des littératures francophones: celle de l’écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop. Représentant important de la littérature francophone durant les années 1980–2000, celui-ci a en effet décidé d’effectuer un retour vers sa langue maternelle, le wolof, après un séjour au Rwanda dans le cadre de la résidence d’écriture ‘Rwanda, écrire par devoir de mémoire’. La présente contribution s’intéresse en particulier à l’expérience d’auto-traduction que son premier roman en Wolof, Doomi Golo, a fait naître. Que se joue-t-il dans le travail de traduction entre Wolof et Français? Quelles nécessaires adaptations / transpositions se font jour? Comment les traditions littéraires (génériques et de réceptions) influencent-elles le texte même? Voici quelques-unes des questions abordées au long de cette contribution.
Fichier principal
Vignette du fichier
ART1-Between mother tongue and ceremonial tongue_Boubacar Boris Diop and the self-translation of Doomi Golo.pdf (463.34 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

hal-01276451 , version 1 (19-02-2016)

Identifiants

Citer

Nathalie Carré. Between mother tongue and ‘ceremonial tongue’: Boubacar Boris Diop and the self-translation of Doomi Golo. International Journal of Francophone Studies, 2015, Multilingual Francophone African Identities, 18 (1), pp.101-114. ⟨10.1386/ijfs.18.1.101_1⟩. ⟨hal-01276451⟩
206 Consultations
989 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More